Photo disciplines

 

Speed riding

Le Cerf-volant

 

Le cerf-volant regroupe de nombreuses activités accessibles à tous les ages et à toutes les motivations : qu'elles soient techniques, créatives, sportives ou éducatives. Faire du concret avec du vent.


Les principales activités du cerf-volant

 

Le pilotage acrobatique 2 ou 4 lignes en individuel, paire ou team :

C'est une discipline exigeante qui nécessite des gestes techniques, un engagement sportif, des entrainements réguliers individuels ou collectifs pour accéder à un niveau compétitif.

Le cerf-volant de combat indonésien :

En occident il représente une activité plus conviviale et récréative que culturelle en Asie. Très souvent les pilotes de combattants réalisent eux-mêmes leurs cerfs-volants. La manipulation des "Patang" et du fil coupant de la Manjha nécessite une expertise qui rend difficile l'accès de cette discipline aux enfants.

Le cerf-volant monofil :

Plus technique, créatif, artistique que sportif. Toutefois, la manipulation de certains monofils de grandes dimensions et de milliers de mètres de lignes sur une journée d'exhibition, peut représenter un engagement physique égal ou supérieur aux autres disciplines du vol libre. Les monofilistes sont en très grande majorité concepteurs et réalisateurs de leurs cerfs-volants. Leurs réalisations se font individuellement ou en ateliers collectifs.

Les projets techniques, les records et défis :

De nombreux clubs souhaitent affirmer leur identité et leur créativité dans de grands rassemblements nationaux ou internationaux. Beaucoup de clubs de l'hexagone créent et présentent des réalisations hors normes et innovantes (plusieurs records techniques avec des réalisations de 100 à 2000m2 sont à l'actif de cerfs-volistes de l'Hérault).
Cette discipline représente un engagement collectif, sportif et physique incontestable. Cette motivation permet, par ailleurs, d'associer des publics jeunes ou spécifiques à des projets éducatifs et artistiques.

La photographie aérienne par cerf-volant (KAP) :

La plus mal connue des activités cerfs-volistes. Le principe est simple, il consiste à utiliser la tension sur une ligne de cerf-volant pour élever, dans les airs, une nacelle vidéo ou photographique automatisée ou radiocommandée. Cette activité, considérée comme innovante et marginale au XXème siècle, peut sembler ringarde à notre époque, au regard des progrès fulgurants des technologies et des drones en particulier. Les pratiquants aérophotographes s'inscrivent dans une démarche collective, compétitive et sportive. Toutes les techniques mises en œuvre sont réalisées par les pratiquants individuellement ou collectivement autour de véritables ateliers et stages de savoir faire, mis en place, chaque année, en France et en Europe.
Sur le plan physique et sportif : Le vol aérophotographique, représente un engagement bien réel par la manipulation de plusieurs centaines de mètres de lignes avec des forces de traction de 5 à 10kg. L'accés aux sites à photographier naturels, patrimoniaux ou archéologiques se fait généralement par une approche à pied ou à vélo avec le transport du matériel.

La photo par cerf-volant génère des rencontres sur le terrain, une curiosité et une empathie des autochtones. Elle est moins invasive que la photo par drones qui risque de connaitre de fortes restrictions réglementaires dans les années à venir. L'aérophotographie est un vecteur de communication par la diffusion et l'exposition d'images, souvent remarquables et rares, qui mettent en valeur le patrimoine et l'environnement. L'aérophotographie est un vecteur d'éducation par le partage de l'activité avec des jeunes et tous les aspects technologiques et environnementaux qui la composent.

Les partenaires de la Ligue Occitanie de Vol Libre